Lectio Divina

« Le feu est chaleur. La parole de Dieu ne doit pas être pour nous une théorie. Nous devons nous laisser réchauffer par elle afin de pouvoir en réchauffer d’autres. Nous avons à devenir chauds de la chaleur de Jésus-Christ, de l’énergie irradiante de sa bonté. Et le feu est sainteté… »

Cardinal Ratzinger

Deuxième dimanche de l'Avent - Année B

Préparez le chemin du Seigneur !

« Voici venir derrière moi Celui qui est plus fort que moi. »
Mc 1, 7

Un cri prophétique retentit : le héraut divin interpelle Jérusalem, l’invite à la conversion, car « le Seigneur va venir ». Ce rôle de messager est tenu par Isaïe, en première lecture (Is 40 : « Consolez mon peuple »), puis par Jean-Baptiste qui « proclamait un baptême de conversion » dans le désert (Mc 1).

En effet, quelqu’un est en chemin, qui se tiendra bientôt à la porte, pour s’inviter à la fête de Noël… pour être Lui-même Noël ! La liturgie de l’Avent nous montre que Dieu va sortir de son silence, qu’Il va venir sauver les hommes. Laissons-lui nous montrer le chemin qui conduit à la grotte : la conversion.

Le livre d’Isaïe nous offre des passages d’une extraordinaire poésie, qui ont accompagné le peuple d’Israël pendant des siècles et illuminent la liturgie catholique de leur splendeur. Pendant l’Avent, l’Église chante en particulier le célèbre Rorate Caeli desuper (« Cieux, répandez votre rosée »), bâti sur plusieurs passages d’Isaïe et dont la quatrième strophe reprend l’ouverture d’Isaïe 40, lue aujourd’hui (Consolamini : « Consolez… »). Ce cantique constitue une très belle méditation d’Avent. Voici quelques liens utiles :

À l’écoute de la Parole

« Jean-Baptiste proclamait un baptême de conversion » (Mc 1, 4) : cette simple phrase de l’évangile du jour nous offre une table d’orientation d’où contempler toutes les lectures de la messe. La conversion (μετάνοια, metanoia) est un processus qui se déploie en deux mouvements corrélatifs pour permettre la rencontre entre Dieu et l’homme. Le Seigneur s’approche de son peuple et lui parle par la bouche de ses prophètes : voici Isaïe et Jean-Baptiste avec leurs messages si forts. Puis l’homme, en retour, se tourne vers Dieu, comme dans l’évangile où « toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de Jean-Baptiste » (Mc 1, 5). Saint Pierre nous y invite aussi en deuxième lecture : « Le Seigneur veut que tous parviennent à la conversion. » (2 P 3, 9)

⇒ Voir l’explication détaillée

Méditation

Prêtons une oreille attentive au message de l’évangile : le Seigneur nous appelle à la conversion, une conversion du cœur que le chrétien doit vivre toujours plus profondément. Nous suivrons trois étapes dans notre méditation : la figure de Jean-Baptiste nous aide à percevoir intérieurement cet appel, en dénonçant notre péché ; pour soutenir notre désir de conversion, le Seigneur nous fait apercevoir le terme de la route en nous attirant par la beauté ; Il nous appelle à une radicalité de cœur et nous entoure de sa grâce pour que nous parvenions concrètement à changer.

⇒ Voir la méditation complète
 

 

Lectio divina pour chaque dimanche

LectioDivina

Carême et Semaine sainte années A,B,C

Une approche biblique et liturgique, des références variées, des clés pour approfondir les grands thèmes spirituels et des conseils pour mettre en pratique les points spirituels abordés.

En librairie et sur  www.editions-beatitudes.com