lecture

Dimanche XVI du Temps Ordinaire – Année C

Marthe et Marie unies dans le personnage d’Abraham

Dans notre lecture suivie de saint Luc, nous arrivons à cet épisode touchant de « Marthe et Marie » (Lc 10). Une scène émouvante par l’atmosphère d’amitié qui y règne, puisque nous sommes dans la maison de Lazare, l’ami de Jésus. Mais aussi par la vivacité des caractères – la relation difficile entre Marthe et Marie n’est pas cachée – et par le reproche tendre et fort que le Christ nous adresse à tous de ne pas « s’agiter pour bien des choses », dans une dispersion qui est malheureusement notre état d’âme le plus fréquent. Le Seigneur nous invite surtout à choisir « la meilleure part… »

Cette option spirituelle, le patriarche Abraham l’a épousée avec grande délicatesse dans la théophanie « aux chênes de Mambré » (Gn 18). Il est alternativement une « Marthe » attentionnée, puisqu’il court de partout pour préparer un accueil digne des trois nobles visiteurs ; puis une « Marie » réceptive, puisqu’il prend le temps d’écouter ce que ces visiteurs sont venus lui révéler.

Lorsqu’il a voulu nous offrir sa fameuse icône de la Trinité, le moine Andreï Roublev a choisi cet épisode de la Genèse comme cadre extérieur : nous voyons les trois personnages assis autour d’une table, sous un arbre (chêne de Mambré) et à proximité de la tente d’Abraham (à gauche).

Voir lʼexplication détaillée



.

  • Carl Heinrich Bloch Sermon on the mount