Lectio Divina

Solennité du Saint Sacrement - Année A

À l’écoute de la Parole

« Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle… » : dans la synagogue de Capharnaüm, Jésus nous révèle par anticipation le mystère de l’Eucharistie (Jn 6). Elle est un pain nouveau pour la vie spirituelle, une boisson dans le désert de notre vie : comme la manne pour les Hébreux, et l’eau que Moïse a fait jaillir du rocher (Dt 8). Nous sommes en marche avec Jésus, nouveau Moïse, vers cette Terre promise qu’est le Ciel, et l’Eucharistie nous y mène : « …et moi, je le ressusciterai au dernier jour ».

⇒ Voir l’explication détaillée

Méditation depuis le Cœur du Christ jusqu’aux confins du monde, par l’Eucharistie

« Ma chair, donnée pour la vie du monde… » : cette expression de Jésus recouvre un grand mouvement d’amour qui se déploie en plusieurs temps :

  1. l’amour de Jésus part de l’intimité de son Cœur, qui « invente » l’Eucharistie pour demeurer avec nous ;
  2. il transforme profondément nos âmes par la communion eucharistique ;
  3. il rejoint les confins de la terre grâce à l’Eucharistie, source et but de toute mission.

⇒ Voir la méditation complète

Bonne lecture, bonne prière ! P. Nicolas Bossu LC

Pour aller plus loin

« Ma chair est vraie nourriture » : les paroles du Christ sont d’un réalisme dérangeant, voire scandaleux, hier comme aujourd’hui. Mais il continue de nous offrir des signes de sa Présence à travers de nombreux miracles eucharistiques, qui sont toujours des « signes de contradiction » et durent jusqu’à nos jours. Un des plus connus est celui de Lanciano, dans l’Italie du VIIIe siècle, où l’hostie consacrée par un prêtre qui doutait, s’est soudain transformée en chair.
Voir cette présentation.