Lectio Divina

« Le feu est chaleur. La parole de Dieu ne doit pas être pour nous une théorie. Nous devons nous laisser réchauffer par elle afin de pouvoir en réchauffer d’autres. Nous avons à devenir chauds de la chaleur de Jésus-Christ, de l’énergie irradiante de sa bonté. Et le feu est sainteté… »

Cardinal Ratzinger

Dimanche II de l’Avent - Année C

Jean-Baptiste, apostrophe et effacement

« Préparez le chemin du Seigneur ! » Sur le chemin de l’Avent, Jean-Baptiste nous interpelle. Sa voix résonne comme celle des anciens prophètes, puissante et dérangeante, avec ses accents du fond des déserts. Force de la Parole de Dieu, qui fait entendre les sourds et détrône les rois… Installés dans notre égoïsme confortable, suivrons-nous le Précurseur, entendrons-nous son appel à la conversion ?

À l’écoute de la Parole

Saint Luc introduit la prédication de Jean-Baptiste en se référant à l’histoire universelle et au prophétisme biblique (Lc 3) ; il nous renvoie ainsi aux textes merveilleux d’Isaïe, dont Baruc s’est fait l’écho (Bar 5).
Saint Paul, quant à lui, a prêché la conversion aux Philippiens et les confie au Seigneur, « qui achèvera le travail » (Ph 1).

Voir lexplication détaillée
 

Méditation

Que sommes-nous pour l’évangélisation ? Une voix, une simple voix… mais une voix qui doit crier comme Jean-Baptiste, sous le souffle de l’Esprit ; et crier dans le désert de ce monde…

Voir la méditation complète

Pour aller plus loin

Jean-Baptiste prêche dans le désert, et ce sont des foules très variées qui viennent à lui : Juifs pieux, publicains, soldats… Il est un exemple de l’attention pastorale aux « périphéries » dont le pape François s’est fait le chantre. Voici deux exemples d’initiatives modernes aux périphéries :

Le Rocher

L’association Aux captifs la libération