Lectio Divina

Dimanche IV de Pâques - Année A

À l’écoute de la Parole

Ce dimanche est celui du « Bon Pasteur » : Jésus se présente ainsi dans l’Évangile (Jn 10), les Actes des Apôtres nous montrent comment le troupeau se constitue (Ac 2), tandis que Pierre nous explique de quelle manière et à quel prix Jésus est devenu le « berger qui veille sur nous » (1P 2).

C’est un dimanche où nous prions spécialement pour les vocations sacerdotales, puisque Jésus exerce le soin du troupeau par l’intermédiaire des prêtres.

⇒ Voir l’explication détaillée

Méditation : notre chemin vers le Père

Nous sommes en chemin à la suite du Bon Pasteur :

  1. Notre itinéraire commence dans ce monde où tous les hommes ont besoin du vrai Pasteur, le Messie attendu par Israël qui vient aussi pour les païens. Mais cet itinéraire a pour terme ultime la Trinité, la communion avec le Père dont nous entendons la voix par Jésus.
  2. Jésus conduit le troupeau par l’intermédiaire des prêtres : il est l’image vivante du Bon Pasteur qui les inspire, mais il reste aussi et surtout un Pasteur pour les prêtres eux-mêmes.

⇒ Voir la méditation complète

Bonne lecture, bonne prière ! P. Nicolas Bossu, LC

Pour aller plus loin

Dans sa première exhortation apostolique, Evangelii Gaudium, le pape François a consacré un long passage au rôle joué par l’homélie pendant la messe, qu’il a décrite comme une conversation de cœur à cœur entre le Christ et son peuple, par l’intermédiaire du prêtre : les numéros 142-144, sous le titre « Des paroles qui font brûler les cœurs », sont d’une grande profondeur pour ce jour du Bon Pasteur. On y lit par exemple :

« L’identité chrétienne, qui est l’étreinte baptismale que nous a donnée le Père quand nous étions petits, nous fait aspirer ardemment, comme des enfants prodigues – et préférés en Marie – à l’autre étreinte, celle du Père miséricordieux qui nous attend dans la gloire. »

Lire l’exhortation apostolique.