Lectio Divina

Dimanche XXIII du Temps Ordinaire - Année A

À l’écoute de la Parole

La première lecture (Ez 33) nous rappelle un devoir bien difficile : être témoins de la lumière, ne pas capituler devant le mal. Je suis responsable de la santé spirituelle de mon frère.
L’Évangile (Mt 18) recommande une procédure très concrète : parler avec le pécheur, essayer d’obtenir sa conversion, s’appuyer sur des témoins pour réparer les injustices. Mais, le cas échéant, savoir constater les conséquences du mal commis et voulu : l’exclusion de la communion.

⇒ Voir l’explication détaillée

Méditation : la Miséricorde, chemin étroit entre vérité et charité

Deux exigences semblent s’opposer dans notre vie chrétienne : le service de la vérité, car l’Évangile est une lumière qui brille dans les ténèbres ; et la compassion envers le pécheur, à la suite du Christ. Notre méditation essaiera de résoudre ce « dilemme ».

⇒ Voir la méditation complète

Bonne lecture, bonne prière ! P. Nicolas Bossu LC

Pour aller plus loin

On connaît l’ardente prière de saint Dominique pour ceux qui se sont éloignés du Seigneur : « Mon Dieu, ma miséricorde, que vont devenir les pécheurs ? »
C’est pour nous l’occasion de présenter la famille spirituelle des « Laïcs dominicains », qui nous offrent une belle méditation sur le thème. On y lit : « Dieu ouvre son cœur aux hommes et au monde avec amour et tendresse. Pratiquer la miséricorde, c’est imiter ce que Dieu fait lui-même. »