Lectio Divina

Dimanche V de Carême - Année B

Devenir grain de blé comme le Christ

L’heure s’approche : heure de souffrance, heure de la mort sur la Croix. Jésus nous ouvre son Cœur, nous dévoile comment il envisage cette heure : angoisse humaine, confiance envers son Père et obéissance parfaite (Jn 12). Il est le grain de blé qui doit mourir pour porter du fruit.

Alors que Jérusalem faisait elle aussi l’expérience de la mort, avec la destruction et l’exil à Babylone, Jérémie prononce son célèbre oracle de la Nouvelle Alliance (Jr 31) : un cri d’espoir lancé vers le Messie à venir.

À l’écoute de la Parole

Jésus ne nous a jamais dissimulé le chemin de la Croix : « Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive… » Quelles sont les significations profondes de cette image du grain de blé ? Comment les appliquer dans notre vie ?

⇒ Voir l’explication détaillée

Méditation : devenir grain de blé

Jésus s’avance résolument vers sa Passion, et explique à ses disciples ce mystère à venir par la comparaison avec un grain de blé. Tâchons d’en saisir le sens pour l’appliquer dans nos vies.

⇒ Voir la méditation complète

Pour aller plus loin

Au-delà de nos résolutions concrètes de Carême – tenues ou oubliées – il est important d’aborder la Semaine Sainte avec un compagnon indispensable : la Parole de Dieu. Nous pouvons choisir un des quatre évangiles pour lire, relire et contempler la Passion de Jésus. Il y a quelques années, pour ce 5e dimanche de Carême, le pape François avait réalisé une distribution gratuite d’évangiles : un choix qui n’est pas anodin. Il s’était expliqué ainsi :

« Et maintenant, je voudrais faire pour vous un geste simple. Les dimanches précédents, j’ai suggéré de se procurer un petit Évangile, à porter avec soi pendant la journée, pour pouvoir le lire souvent. J’ai ensuite repensé à cette tradition ancienne de l’Église de remettre, pendant le carême, l’Évangile aux catéchumènes qui se préparent au baptême. Alors aujourd’hui, je voudrais vous offrir, à vous qui êtes place Saint-Pierre — mais il s’agit d’un signe pour tous — un Évangile de poche. Il va vous être distribué gratuitement. Il y a des lieux spéciaux sur la place pour cette distribution. Je les vois, là, là, là... Approchez-vous de ces lieux et prenez l’Évangile. Prenez-le, emportez-le avec vous, et lisez-le tous les jours : c’est Jésus qui vous parle là ! C’est la Parole de Jésus : ceci est la Parole de Jésus ! »[1]


[1] pape François, Angelus, 6 avril 2014.