Lectio Divina

Dimanche XIV du Temps Ordinaire - Année B

L’incrédulité, hier et aujourd’hui

Jésus a commencé sa vie publique par une « tournée en Galilée » où enseignements et miracles ont eu grand succès auprès des foules. Mais vient aussi l’expérience du rejet : ses contemporains à Nazareth refusent de croire que l’un d’eux, le charpentier, puisse vraiment être le Messie.

À l’écoute de la Parole

Vocation de prophète comme Isaïe ou Jérémie : occasion d’incompréhension et de persécution parce que le peuple, une engeance de rebelles, ne veut pas écouter. Le Seigneur en avertit Ezéchiel au début de son livre (Ez 2).

Jésus, nouvel Ezéchiel, vit lui aussi ce drame. Fils de Dieu, Il doit vivre ce que le dicton populaire décrit bien : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays… » (Mc 6).

⇒ Voir l’explication détaillée

Méditation : l’incrédulité, hier et aujourd’hui

L’incrédulité, hier et aujourd’hui : sommes-nous moins avantagés que la génération du Nouveau Testament, qui a vu le Christ en chair et en os ? Pourquoi ses miracles si évidents ne viennent-ils pas susciter notre foi ?

⇒ Voir la méditation complète

Pour aller plus loin

De même qu’il continue de guérir physiquement, le Seigneur continue de toucher les cœurs.

On trouvera sur ce premier lien le récit de la conversion d’Israël Zollner, grand rabbin de Rome, en 1944, celle de Max Jacob, celle d’André Frossard.

Plus proche de nous, voici le témoignage de l’écrivain Didier Decoing et du philosophe et écrivain Eric-Emmanuel Schmitt.