Lectio Divina

Dimanche IV de Pâques - Année B

Les brebis écoutent leur Pasteur

Jésus, le Bon Pasteur : c’est l’image qui domine ce dimanche (Jn 10). Il n’a pas hésité à donner sa vie sur la Croix pour nous sauver, comme un vrai berger qui expose sa vie lorsque surgit le danger qui menace les brebis. Et sa Résurrection nous a ouvert les pâturages éternels.

Saint Pierre, pasteur « par délégation », prend soin des brebis en soignant un infirme à la porte du Temple (Ac 4). Il doit se justifier devant les autorités… Saint Jean, quant à lui, insiste sur notre nouvelle condition d’enfants de Dieu (1Jn 3).

À l’écoute de la Parole

En nous proposant cette allégorie, Jésus, berger très aimant, nous appelle à lui retourner l’amour qu’il nous porte en acceptant de devenir des brebis dociles à sa voix. Par ailleurs, il donne aux pasteurs l’exemple à suivre pour guider son peuple.

Dans beaucoup de diocèses, des hommes seront ordonnés prêtres ce dimanche ; ce faisant, ils « donnent leur vie pour les brebis » en suivant l’exemple du Christ. Son troupeau ne cesse de grandir grâce à ces nouveaux bergers ; sous leur conduite, c’est vers le Ciel que nous nous dirigeons, là où se trouve à présent le Bon Pasteur des âmes.

⇒ Voir l’explication détaillée

Méditation : brebis et pasteurs

L’évangile du Bon Pasteur comporte un double enseignement qui est aussi un double appel : il nous dit à la fois comment être des brebis et nous apprend à devenir pasteurs.

⇒ Voir la méditation complète

Pour aller plus loin

 « Aussi, avec toute la sollicitude de mon cœur de Pasteur de l'Église universelle, vous dis-je: aimez vos prêtres ! Estimez-les, écoutez-les, suivez-les ! Priez pour eux chaque jour ! Ne les laissez pas seuls, ni à l'autel ni dans la vie quotidienne ! Et n'omettez jamais de prier pour les vocations sacerdotales et pour la persévérance dans l'engagement de la consécration au Seigneur et aux âmes. Mais, surtout, créez dans vos familles un climat favorable à l'épanouissement des vocations. Et vous, parents, correspondez généreusement aux desseins de Dieu sur vos enfants. » (Jean-Paul II, Homélie du 6 mai 1979)