Lectio Divina

août 2020

Dimanche XXIII du Temps Ordinaire - Année A

À l’écoute de la Parole

La première lecture (Ez 33) nous rappelle un devoir bien difficile : être témoins de la lumière, ne pas capituler devant le mal. Je suis responsable de la santé spirituelle de mon frère.
L’Évangile (Mt 18) recommande une procédure très concrète : parler avec le pécheur, essayer d’obtenir sa conversion, s’appuyer sur des témoins pour réparer les injustices. Mais, le cas échéant, savoir constater les conséquences du mal commis et voulu : l’exclusion de la communion.

Dimanche XXII du Temps Ordinaire - Année A

Vivre la Croix pour évangéliser

À l’écoute de la Parole

«Passe derrière moi, Satan!» Après s’être vu confier la première place à la tête de l’Église, la semaine dernière, saint Pierre reçoit aujourd’hui un reproche très dur (Mt 16) pour avoir essayé de détourner Jésus du chemin de la Croix; le Christ profite de l’occasion pour proclamer la grande loi de tout disciple: « Si quelqu’un veut marcher à ma suite…qu’il prenne sa croix et qu’il me suive! »

Dimanche XXI du Temps Ordinaire - Année A

La vocation de Pierre, entre Jésus, le Père et l’Église

À l’écoute de la Parole

«Pour vous, qui suis-je?»: Jésus pose la question-clé à ses disciples, alors qu’ils passent par Césarée de Philippe (Mt 16). Les temples païens de la ville, avec leurs rites et superstitions étranges, devaient dérouter les disciples du Maître qui se présentait comme «la lumière du monde».

Dimanche XX du Temps Ordinaire - Année A

La prière confiante qui obtient tout

À l’écoute de la Parole

Les cris d’une femme en détresse nous parviennent à travers les siècles: la Cananéenne fend le groupe des disciples pour obtenir du Christ la guérison de sa fille (Mt 15). Cette prière maternelle est exaucée: l’Église est cette « maison de prière» où toutes les nations de la terre viennent s’adresser au Christ, comme Isaïe l’avait prophétisé: « ma maison s’appellera maison de prière pour tous les peuples » (Is 56).

Dimanche XIX du Temps Ordinaire - Année A

L’Église, barque de Pierre au milieu du lac

À l’écoute de la Parole

Deux tempêtes se déchaînent ce dimanche : dans l’histoire d’Élie, réfugié sur le Mont Horeb, alors que le Seigneur n’est pas dans l’ouragan, ni dans le tremblement de terre, ni dans le feu, mais dans « le murmure d’une brise légère » (1R 19).

Puis la tempête sur le lac de Tibériade : la barque est fouettée par les vagues, Jésus apparaît, Pierre commence à marcher sur les eaux avant de couler (Mt 14).