Lectio Divina

janvier 2017

Dimanche 5 du Temps Ordinaire Année A

À l’écoute de la Parole

Nous continuons d’écouter le « Sermon sur la montagne » (Mt 5), et l’invitation de Jésus à devenir « Sel de la terre, lumière du monde ». La première expression désigne le témoignage de foi que les disciples doivent porter dans le monde, à l’exemple de saint Paul (1Co 2) ; la seconde concerne les œuvres de miséricorde qu’Isaïe décrit plus en détails (Is 58).

⇒ Voir l’explication détaillée

Dimanche 4 du Temps Ordinaire Année A

À l’écoute de la Parole

Nous écoutons ce dimanche le début du « discours inaugural » de Jésus, la proclamation des Béatitudes : un véritable programme de sainteté, offert au Peuple saint comme autrefois Moïse avait transmis la Loi sur le Sinaï.

Le Christ reprend ainsi une profonde intuition spirituelle d’Israël, cette humble espérance du « petit reste » que constituaient les pauvres du peuple, comme Sophonie l’avait formulée (première lecture).

Dimanche 3 du Temps Ordinaire Année A

À l’écoute de la Parole

Les débuts du Royaume : ce dimanche, l’évangéliste Matthieu nous transmet la fraîcheur et l’enthousiasme des débuts d’une grande aventure (Mt 4). Jésus commence sa vie publique par sa prédication et des miracles qui attirent les foules. Il choisit quatre premiers disciples pour poser les fondements de son Église. La « Galilée des nations » qu’avait décrite Isaïe vient de voir le soleil se lever dans l’obscurité de l’histoire… (Is 8)

Dimanche 2 du Temps Ordinaire Année A

À l’écoute de la Parole

L’Évangile de Jean nous présente le baptême de Jésus (Jn 1) : Jean-Baptiste le désigne comme « l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde » et son témoignage va entraîner les premiers disciples à se mettre à la suite du Christ. La première lecture (Is 49) offre à notre méditation le « Deuxième chant du Serviteur », où nous reconnaissons Jésus qui est la « Lumière des nations ».

Épiphanie

À l’écoute de la Parole

L’Église célèbre ce dimanche la manifestation de Jésus : la lumière du Christ brille sur toutes les nations, au-delà d’Israël, pour apporter le Salut au monde. Elles sont représentées par les mages d’Orient venus à Bethléem (Mt 2). Saint Paul contemple ce mystère (Ep 3) qu’Isaïe avait déjà entrevu : les nations païennes marchent vers la lumière de Jérusalem (Is 60).

⇒ Voir l’explication détaillée